La genèse de l’Usine Invisible, en bref

Imaginée et mise en oeuvre en avril 2020 par 3 professionnelles de la couture & une coordinatrice de projets, l’Usine Invisible rassemble & mobilise des couturières et couturiers indépendants du Morbihan et du Finistère.

Dans sa 1ère phase, sous la forme d’une coopérative éphémère, elle a organisé et mené à bien la production commune, organisée et de qualité de masques à destination des collectivités locales.

Elle oeuvre pour la promotion d’une confection locale et solidaire. Elle valorise la pluralité des savoirs faire textiles du territoire.

La genèse de l’Usine Invisible, en bref :

– mi-avril 2020,
manifeste des couturières, émergence du concept, élaboration du projet, rencontre avec M. Bleunven, président de l’association des maires du Morbihan, appel aux collectivités, appel aux couturières, recherche d’une structure « socle administratif » se succèdent.
La coopérative éphémère L’Usine Invisible est lancée, portée administrativement par le CRIC.

– S’enchaînent les commandes de matière première, les tests de couture en vue du recrutement, l’élaboration du modèle logistique. La production est lancée le 1er mai avec la première distribution de kits de confection prêt à coudre à Muzillac

En 15 jours, grâce au soutien et à la réactivité de toutes les parties prenantes, l’Usine Invisible est imaginée, conçue et lancée dans le Morbihan et le Finistère.

Entre mai et juillet, les 238 couturières indépendantes disséminées sur tout le territoire ont fabriqué 192 000 masques, tissé des liens qui perdurent, formant un réseau formidablement dynamique et réactif.

Depuis l’automne 2020, l’Usine Invisible fait sa mue pour porter les valeurs qui lui sont chères : Mutualisation, économie locale, intelligence collective. Créée en décembre 2020, l’association L’Usine Invisible portera ces objectifs.